Lettre ouverte à M. Roland SCHMITT.